L’allaitement maternel est l’option naturelle que choisit une mère pour nourrir son bébé et qui est d’ailleurs conseillée par de nombreux spécialistes de l’enfance. Et pour cause, elle présente de nombreux avantages nutritifs pour le bébé. Le choix d’allaiter qui revient principalement à la mère, crée un lien affectif entre elle et sa progéniture. Mais lors de la montée de lait, certaines mamans peuvent souffrir de l’engorgement. Heureusement que cette situation est temporaire et peut facilement être traitée avec l’astuce de grand-mère que nous vous proposons dans cet article.

La composition du lait maternel est de loin la mieux adaptée aux besoins du nourrisson. D’ailleurs, le colostrum qui fait référence au premier lait qui monte juste après la naissance, est une substance gorgée d’anticorps, bénéfiques pour la santé et la protection du bébé contre diverses infections.

Par ailleurs, nonobstant les avantages de l’allaitement, il ne faut pas perdre de vue que la montée de lait, engendre un gonflement du sein ce qui provoque un inconfort et des douleurs à la maman. Ce gonflement n’étant pas dû uniquement à une plus grande quantité de lait mais aussi à l’augmentation du flux sanguin et de la lymphe dans le tissu mammaire.

De nombreuses mamans produisent plus de lait qu’il n’en faut. Résultat : les seins sont durs comme de la pierre et douloureux ; il s’agit de l’engorgement.

Il en résulte de facto, une difficulté à allaiter et le bébé aura du mal à téter, notamment lorsque le mamelon devient plat et le tissu mammaire plus dur, entraînant une difficulté pour le bébé de tirer efficacement le lait.

Qu’est-ce qui provoque un engorgement du sein ?

Plusieurs facteurs peuvent jouer le rôle de déclencheur notamment :

– Une tétée de bébé qui n’est pas fréquente, il faut au moins allaiter 8 fois toutes les 24 heures ;

– Lorsque la maman a eu une augmentation mammaire ou toute autre opération chirurgicale ;

– Le port d’un soutien-gorge inadapté ou un sous-vêtement trop serré

– Le changement hormonal qui survient suite à l’accouchement et l’expulsion du placenta

– Un arrêt brusque de l’allaitement pour diverses raisons comme une maladie du bébé, un sommeil prolongé du nourrisson, une introduction de nourriture solide dans le régime alimentaire du bébé ou lorsque ce dernier fait ses débuts dans une garderie.

Aussi, pour soulager les douleurs liées à l’engorgement, certaines alternatives naturelles peuvent être salvatrices et délester maman de tout inconfort. Pour ce faire, il n’y a rien de mieux que les feuilles de chou, plébiscitées d’ailleurs par plusieurs mamans allaitantes.

Les feuilles de chou pour soulager la douleur de l’engorgement

Cette astuce de grand-mère de grande réputation, a eu le mérite de convaincre les scientifiques sur son efficacité et pour cause, plusieurs recherches ont été établies permettant d’apporter des faits et des éléments remarquables.

A cet effet, une étude publiée dans la Revue internationale d’études infirmières, a démontré que les feuilles de chou étaient efficaces pour gérer l’engorgement du sein et de ce fait sont recommandées à toutes les mamans désireuses d’être soulagées de cet encombrement. Les feuilles de chou agissent à la fois contre la douleur et le gonflement. A contrario, l’utilisation des seules compresses froides aura uniquement une action sur la douleur.

Comment les utiliser à cette fin ?

Avant de vous révéler le mode d’application, sachez que tous les choux, qu’ils soient verts ou rouges se valent en matière d’efficacité. Toutefois, le chou rouge sera susceptible de laisser des taches sur vos sous-vêtements.

– Commencez par mettre un chou entier au réfrigérateur ;

– Une fois refroidi, enlevez les feuilles externes et retirez ensuite deux feuilles que vous utiliserez. Mettez les feuilles restantes au réfrigérateur pour une utilisation ultérieure ;

– Rincez les feuilles à l’eau froide afin de les nettoyer de toute saleté et impureté, notamment des pesticides et bactéries qui peuvent être présents. Pour ce faire, rien de tel que de les plonger dans une bassine d’eau dans laquelle vous mettrez deux cuillères à soupe de bicarbonate de soude, pendant 20 mn ;

– Ensuite, essuyez les feuilles avec une serviette propre puis découpez une fente au milieu de la feuille de chou, de sorte à l’ajuster sur tout le sein sans pour autant couvrir le mamelon ;

– Enroulez ainsi les feuilles de chou froide sur vos deux seins comme lorsque vous utilisez une compresse, en tachant de laisser le mamelon découvert ;

– Enfilez ensuite votre soutien-gorge afin de garder les feuilles intactes et en place et gardez les pendant 20 min environ jusqu’à ce qu’elles absorbent la chaleur puis retirez-les ;

– Recommencez le même processus avec de nouvelles feuilles de chou, jusqu’à ce que vous ressentiez un réel soulagement.





SOURCE