L’ex-footballeur camerounais, Samuel Eto’o vit un début de retraite assez chargé. Depuis un certain temps, l’on note plusieurs actions mises en place par l’ancien capitaine et N°9 des Lions indomptables en faveur du Qatar.

Eto’o aurait, en effet, joué un rôle déterminant dans le partenariat qui lie depuis le 4 décembre 2019, le club français du Paris Saint-Germain au Rwanda. Celui qui a fait les beaux jours du FC Barcelone en Espagne multiplie également les tournées afin de promouvoir la coupe du monde 2022 qui se jouera au Qatar et dont il a été désigné ambassadeur en avril dernier.

Selon Jeune Afrique, Samuel Eto’o apparaît comme l’un des hommes ayant favorisé dans l’ombre le partenariat commercial qui lie le Rwanda au PSG, propriété de l’émir du Qatar, Tamim ben Hamad Al Thani. L’hebdomadaire panafricain de préciser que c’est son ami Gianni Infantino, le président de la FIFA, qui l’avait mis dans la confidence, puis qui a discrètement poussé ce dossier afin qu’il soit bouclé avant la fin de l’année.

Plusieurs rencontres ont eu lieu avec des présidents africains

En outre, Samuel Eto’o multiplie les tournées auprès de certains présidents africains dans le but de promouvoir la coupe du monde Qatar 2022. Depuis avril, le meilleur buteur de l’histoire de la sélection camerounaise est désigné ambassadeur du plus grand événement sportif de la planète, édition 2022.

Fin octobre 2019, Eto’o s’est entretenu avec Paul Kagame lors de la visite du président rwandais au Qatar, avant de se rendre fin novembre au Congo pour y rencontrer le président Denis Sassou Nguesso, en compagnie de Gianni Infantino et du président de la CAF, Ahmad Ahmad. Dans la perspective de ses rencontres avec des présidents du continent, Eto’o prévoit une entrevue avec le chef de l’État togolais, Faure Gnassingbé.

Articles liés



SOURCE DE L’ARTICLE