The Irishman de Scorsese cartonne sur Netflix et a été vu par plus de 26 millions de comptes dans les sept jours qui ont suivis sa sortie.

Netflix n’accepte pas toujours de dévoiler l’audience précise d’un programme. Mais il a fait une exception pour le dernier film de Scorsese, nominé aux Golden Globes face à Joker. Le 10 décembre, le géant du streaming a en effet révélé que The Irishman  a été vu par plus de 26 millions de comptes en sept jours : 26 404 081 pour être exact. Netflix comptabilise dans ce chiffre chaque compte qui a regardé au moins 70% du film, soit deux heures et vingt-cinq minutes du long-métrage qui dure en tout 3h30.

The Irishman devrait dépasser la barre des 40 millions au bout d’un mois d’exploitation. C’est du moins ce qu’à annoncé Ted Sarandos le directeur des contenus Netflix, (relayé par TheVerge). Le géant du streaming avait déjà fait un excellent score l’année dernière avec le thriller horrifique Bird Box, qui avait été visionné par 45 millions de compte lors de sa première semaine (80 millions au total). Même si The Irishman n’atteint pas encore l’impressionnant démarrage de Bird Box avec Sandra Bullock, le film de Martin Scorsese se place déjà très bien.

Netflix a principalement bâti son succès sur ces séries événements : La Casa de Papel (plus de 35 millions de vues pour la saison trois lors de sa première semaine) ou encore Stranger Things ( dont la saison 3, a dépassé la barre des 40 millions de vues en 4 jours). En invitant des poids lourds tels que Scorsese, Netflix espère certainement convaincre d’autres grands réalisateurs de travailler sur de futures productions maison dans la section long-métrage.
En cette fin d’année 2019, le géant du streaming propose d’autres films avec un casting 5 étoiles. Marriage Story, en ligne depuis le 6 décembre, avec en tête d’affiche Scarlett Johansson et Adam Driver, s’est déjà fait remarquer, à tel point que le film de Noah Baumbach est nominé aux Golden Globes dans 6 catégories dont celle du “meilleur film dramatique” face à Irishman et Joker.





Source de l’article